En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Politique de confidentialité.
 

Origine

Les différentes formes d'astrologie

Plusieurs civilisations ont élaboré un système d’interprétation des mouvements planétaires. Ainsi, il existe plusieurs formes d’astrologie, dont les plus connues :

  • L’astrologie chinoise qui se réfère au cycle de la Lune.
  • L’astrologie védique (ou indienne) qui tire son origine de l’hindouisme.
  • L’astrologie occidentale, dont il est question ici, qui est basée sur le lien entre la Terre et le Soleil.

L'astrologie occidentale

L'être humain a sans doute toujours observé la voûte céleste, la nuit, fasciné par la beauté du spectacle. Au fil des siècles, certaines étoiles ont été regroupées en constellations, permettant ainsi de se repérer plus facilement et de suivre le mouvement des planètes visibles à l'œil nu.

Nous ne savons pas à quel moment ces observations ont été consignées par écrit, mais les plus vieilles tablettes trouvées dans la cité de Mari (source), en Mésopotamie (actuellement une partie de l'Irak et une partie de la Syrie), datent du IIIe millénaire avant notre ère, donc il y a 5000 ans.

Les Mésopotamiens sont partis de l’idée que le ciel est le reflet de la Terre et que, par conséquent, les configurations planétaires et autres phénomènes astronomiques, reflètent les événements qui se produisent sur Terre.

Il a donc fallu apprendre à interpréter le ciel, apprendre la langue des astres. C'est un apprentissage qui évolue au fur et à mesure que nous améliorons notre compréhension de la mécanique céleste. Celle-ci nous permet d'intégrer la structure (la syntaxe) et le sens (la sémantique) de cette langue si riche et si particulière.

La mécanique céleste

Le ciel nocturne était un peu différent il y a 5000 ans car, à cause de la précession des équinoxes, les constellations ne sont pas tout à fait à la même place. Je vais donc poursuivre avec nos conditions actuelles.

La révolution de la Terre autour du Soleil (environ 365 jours)

L'axe de la Terre est incliné de 23°26, ce qui fait que, selon la position où elle se trouve par rapport au Soleil, ce n'est pas toujours la même latitude qui reçoit le plus fort du rayonnement solaire.

Ainsi, quand le pôle nord est incliné vers le Soleil, de l'équinoxe de mars à l'équinoxe de septembre, en passant par le solstice de juin, c'est l'hémisphère nord de la Terre qui reçoit le plus de chaleur et de lumière.

Puis, de l'équinoxe de septembre à l'équinoxe de mars, en passant par le solstice de décembre, c'est le pôle sud qui est incliné vers le Soleil et c'est l'hémisphère sud qui reçoit le plus de chaleur et de lumière.

revolutionTerre.jpg

La rotation de la Terre sur elle-même (24 heures)

Sur Terre, nous voyons le Soleil se lever à l'Est et se coucher à l'Ouest. C'est le Soleil qui semble se déplacer.

rotation2.jpg

En réalité, ce n'est pas le Soleil qui se déplace, c'est la Terre qui nous entraîne dans son mouvement de rotation, nous faisant ainsi passer du jour à la nuit.

Sur le schéma ci-dessous, le personnage est positionné face au Soleil, il est près de midi à l'endroit où il se trouve.

rotation1.jpg

Ce que nous voyons

Nous sommes donc sur Terre, entraînés dans son mouvement de rotation, en même temps que dans son mouvement de révolution autour du Soleil. De notre position, la nuit, quand nous sommes dos au Soleil, nous pouvons observer les constellations.

Je vais prendre l'exemple du 21 mars 2021. À cette date, sur son orbite autour du Soleil, la Terre est à l'équinoxe.

rotation00.jpg

Le 21 mars, à 0 h 00 à New-York (USA), c'est la nuit, et la statue de la Liberté est sous les étoiles.

Au même moment :

  • la Tour Eiffel (France) s'apprête à entrer dans la lumière du Soleil. La France peut encore observer certaines constellations, à l'ouest.
  • l'opéra de Sydney (Australie) est dans l'après-midi. L'Australie est dans la lumière du Soleil, en plein jour, et ne peut observer aucune constellation.

rotation01.jpg
Les constellations de mon schéma ne sont pas à l'échelle et la position est approximative.

Les Mésopotamiens ont été confrontés à deux problèmes majeurs:

  • Les constellations sont de tailles inégales et certaines se superposent, il était difficile de se repérer.
  • Quand les conditions météorologiques étaient mauvaises, l'observation était impossible.

Ils ont donc imaginé un système pour faciliter l'observation de la voûte céleste et calculer plus facilement la position des planètes.

rotation02.jpg

Il s'agit d'un cercle imaginaire composé de 12 secteurs de taille égale (30°). Chaque secteur porte le nom de la constellation sur laquelle il était superposé à l'époque. En effet, à cause de la précession des équinoxes, il y a actuellement un décalage d'environ 30°, entre la constellation et le signe du même nom.

Ce cercle imaginaire est nommé "zodiaque tropical", le zodiaque des signes. "Tropical" fait référence à une année tropique, c'est-à-dire, vu de la Terre, le temps que met le Soleil pour revenir à la même position d'une année à l'autre.

À retenir

  • Le zodiaque tropical est un cercle imaginaire autour de la Terre, qui permet de suivre et calculer la position des planètes et autres objets célestes.
  • Parce qu'il est relié à la position du Soleil, le zodiaque tropical n'est pas soumis à la précession des équinoxes. Par exemple, l'équinoxe de mars est toujours le moment où le plus fort du rayonnement solaire est au niveau de l'équateur et que le pôle nord de la Terre commence à graduellement être orienté vers le Soleil... et ça, peu importe les étoiles qu'on peut voir dans le ciel.
  • L'astrologie occidentale est basée sur le lien entre la Terre et le Soleil. Le zodiaque tropical est construit en fonction de ce lien.

Date de création : 05/03/2021 10:08
Page lue 1953 fois

Glossaire

Révolution d'une planète

La révolution d'une planète est le mouvement de la planète sur son orbite autour du Soleil. La durée de la révolution dépend de la distance qui la sépare du Soleil.

Mercure : 88 jours
Vénus : 225 jours
Mars : 22 mois
Cérès : 4,5 ans
Jupiter : 12 ans
Saturne : 29 ans

Uranus : 84 ans
Neptune : 164 ans
Pluton : 249 ans
Hauméa : 285 ans
Makémaké : 308 ans
Éris : 557 ans

1revolution.jpg

Rotation d'une planète

La période de rotation est le temps que met une planète pour faire un tour sur elle-même.

Sur Terre, ce mouvement de rotation nous fait passer alternativement du jour à la nuit.

rotation1.jpg

Zodiaque tropical

Le zodiaque tropical est un cercle imaginaire autour de la Terre, qui permet de suivre et calculer la position des planètes et autres objets célestes. "Tropical" fait référence à une année tropique, c'est-à-dire, vu de la Terre, le temps que met le Soleil pour revenir à la même position d'une année à l'autre.

Parce qu'il est relié à la position du Soleil, le zodiaque tropical n'est pas soumis à la précession des équinoxes. Par exemple, l'équinoxe de mars est toujours le moment où le plus fort du rayonnement solaire est au niveau de l'équateur et que le pôle nord de la Terre commence à graduellement être orienté vers le Soleil... et ça, peu importe les étoiles qu'on peut voir dans le ciel.

L'astrologie occidentale est basée sur le lien entre la Terre et le Soleil. Le zodiaque tropical est construit en fonction de ce lien.